L’investissement locatif des expatriés : Comment le gérer à plusieurs milliers de kilomètres ?

L'investissement locatif

En quête de nouvelle culture, d’une carrière professionnelle ou d’études universitaires, pour un niveau de vie meilleur, vous partez vivre dans un autre pays, mais vous laissez derrière votre patrimoine immobilier à Paris que vous comptez bien valoriser pour un investissement locatif. Mais en tant qu’expatrié, comment allez-vous faire ?

Location immobilière : une valorisation sûre

Lorsque l’expatriation est de longue durée, l’expatrié se voit obliger de déménager et d’emmener tout son patrimoine mobilier et ses affaires personnelles. Mais il laisse son bien immobilier. Soit il le vend, soit il loue, soit il le confie à une famille proche.

Mais à bien réfléchir, la location semble la meilleure solution pour l’expatrié propriétaire. Pourquoi ?

  • Gestion de patrimoine même à distance ;
  • Source de revenus mensuels, car génère des fonds durant toute la durée de l’expatriation ;
  • Logement assuré lorsque l’expatrié aura terminé sa mission même après plusieurs années ;
  • Pied à terre lors de descentes fortuites pour visiter Paris en famille ou entre amis ;
  • Assurance logement pour les enfants ou les futurs enfants à la poursuite d’étude, pour affaire ou pour y vivre définitivement.

Quels risques ?

Comme le propriétaire garde son statut de résident principal, le revenu généré par la mise en location de son bien est imposable avec un minimum de 20% (art 197 A du code général des impôts). Plus il a d’autres revenus en France à part la location, plus il aura d’impôts à payer. Mais l’administration fiscale a mis en place une disposition spéciale pour les revenus locatifs des expatriés qui n’ont pas d’autres revenus en France.

Mais qui va le gérer en mon absence alors ?

Pour gérer la location en son absence, l’expatrié doit faire appel à des professionnels de la gestion locative bien que cela requiert des frais.

Primo, contacter un agent immobilier, car c’est celui-ci qui réalise les démarches à la mise en location incluant la recherche d’un locataire adéquat et sûr sur le plan financier et juridique.

Secundo, faire appel à un administrateur de biens qui devient alors le représentant de l’expatrié propriétaire et qui s’occupe de la gestion du patrimoine immobilier en son absence (loyer, réparations, sinistre, plomberie, chauffage,…). C’est lui qui conseille l’expatrié ; le tient informé de ses devoirs et droits ; en tant que mandataire rédige et signe le contrat de bail d’habitation ; prépare la facture pour le locataire.

———————————————–
Pour en savoir plus cliquez ici

Plan du site